Espace d'écoute

Le monde du travail peut être traversé des sentiments de mal-être, de souffrance, se traduisant par des états récurrents de stress, d’anxiété, voire des accès dépressifs. L’apparition de ces « troubles psychosociaux » nuisent tout autant à la santé des salariés concernés qu’à l’efficience de l’organisation. 
Si cette situation appelle des actions concrètes sur les volets organisationnels et collectifs, il peut être nécessaire de proposer aux salariés se percevant en souffrance au travail, un espace d’écoute individuel avec un professionnel, psychologue. 
Une écoute active, neutre et bienveillante, ouvrant sur un champ de réflexif, permet aux salariés d’aborder des prises de vue et d’actions pragmatiques pour accueillir et apaiser leur souffrance et les guider vers des attitudes et comportements opérants. 

Exemple d'intervention :

Madame B, salariée d’une grande enseigne commerciale de distribution, a été agressée verbalement et physiquement sur son lieu de travail par une cliente. Cette cliente régulière, l’a également menacée de représailles lorsque les agents de sécurité sont intervenus. Suite à cette altercation, Madame B n’est pas revenue sur son lieu de travail, visiblement apeurée. Elle a été mise en arrêt maladie.
Après avoir rencontré les encadrants de Madame B, deux axes d’intervention ont été mis en place. Le premier axe consistait en un accompagnement des encadrants afin de réfléchir sur les conditions de travail et organisationnelles pour limiter la résurgence d’une pareille situation et protéger l’intégrité physique et mentale des salariés. Le second axe était l’accompagnement individuel de Madame B dans le cadre d’entretiens individuels, qui était alors aux prises avec des réactions d’anxiété et de peur. Cette écoute psychologique a été maintenue jusqu’à sa sécurisation dans sa reprise de poste.
 


Médiation

Quand un conflit au travail se cristallise dans le temps et impacte l’organisation de travail, managers et collaborateurs se sentent parfois démunis. Engager les acteurs du conflit dans un processus résolutif est un enjeu à la fois pour l’entreprise, mais aussi pour la préservation de la santé psychosociale des collaborateurs. 
Dans le cadre d’une médiation, les psychologues de Vecteur Psy apportent un éclairage sur les dynamiques des mécanismes relationnels et motivationnels en présence, dans le dessein d’élaborer un accompagnement adapté : la médiation. Il s’agit alors d’accompagner les professionnels en situation de conflits à contractualiser un process de résolution de conflit, en coordination avec l’encadrement. 
Par une écoute distanciée et une méthode interrogative, le consultant psychologue de Vecteur Psy, se porte garant du cadre impartial et indépendant de la démarche par la formalisation d’un accord préalable entre les parties. 

Exemple d’intervention : 

De débats houleux quant à leur périmètre d’activité, deux salariées de la fonction publique en sont venues à s’invectiver sur leur lieu de travail. Par la suite, ces salariées refusaient de s’adresser la parole, et ne communiquaient que par mails interposés dont la tonalité restait agressive. Peu à peu, elles prenaient à partie leurs collègues, générant un malaise et impactant l’activité de travail de chacun. Cette situation perdurant, Vecteur Psy a invité ces professionnelles à s’engager dans une démarche de médiation.


Diagnostic de situation de travail dégradée

Conflits, suspicion de harcèlement, absentéisme, burn out… Autant de symptômes d’une situation de travail dégradée qui exige souvent l’intervention d’un tiers psychologue pour tendre vers une amélioration. 
Les consultants Vecteur Psy se proposent alors d’analyser les déterminants de la situation de travail dégradée et leur interdépendance avec le contexte socio-organisationnel de l’entreprise. L’objectif est d’apporter des éléments de compréhension clinique des relations interprofessionnelles pour déterminer d’un plan d’action adéquat. 
Dans le respect des principes déontologiques de la profession de psychologue, le diagnostic de situation dégradée offre un éclairage opérationnel aux acteurs internes de l’entreprise qui peuvent alors coordonner leurs actions pour prévenir l’apparition d’autres manifestations de souffrance au travail ou leur aggravation. 

Exemple d’intervention : 

Monsieur H, le visage amaigri et empreint de fatigue, est Directeur d’une agence de réinsertion par le travail. Apprécié de ses supérieurs hiérarchiques autant que de ses collaborateurs pour ses qualités professionnelles et relationnelles, il s’est toujours (sur)investi dans sa fonction.
En état de
burn out, un consultant de Vecteur Psy l’a accompagné jusqu’à sa reprise de poste. Il a alors pu questionner ses représentations de métier, le sens de ses actions et l’exigence émotionnelle propre à son activité de travail pour réajuster sa posture professionnelle.


Accompagnement au licenciement

Accompagnement au licenciement

Une annonce de licenciement entraîne les salariés concernés dans un processus de deuil. Il est difficile d’anticiper les impacts d’un licenciement étant donné la variabilité des réponses individuelles, et également son évolution dans la mesure où ce processus de deuil peut être freiné, accéléré, suspendu ou encore renouvelé selon le contexte et la nature de licenciement (PSE, PDV plus ou moins long avec des départs différés…). Bien évidemment, l’attachement à l’entreprise, l’ancienneté, le tissu social et économique ou encore l’existence d’autres pertes vont influer sur l’intensité, voire la gravité de ce processus de deuil. 
Offrir un espace et un temps d’écoute neutre et bienveillante pour accueillir les émotions de peurs, d’anxiété, de colère et les attitudes de déni, d’opposition et de révolte permet aux salariés de les accepter pour les réinscrire dans leur vie professionnelle. Peu à peu, les psychologues de Vecteur Psy aident les salariés à se projeter à nouveau dans l’avenir, et amorcer des actions tournées vers la construction d’un nouveau projet professionnel.

Exemple d’intervention : 

Suite à l’annonce d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi au sein d’une grande enseigne de fournitures de bureau, les salariés se sont confrontés à des peurs, inquiétudes et angoisses quant à leur devenir professionnel.
Une permanence sur site d’écoute psychologique a été mise en place afin que ces salariés soient reçus par des psychologues. Pour certains, paralysés par la peur, ce soutien psychologique leur a permis de dépasser ces peurs des plus légitimes pour s’engager dans l’action et jalonner leur propre transition professionnelle.


Prise en charge post-traumatique

Face à un événement potentiellement traumatique, les témoins directs et indirects développent, dans 70 % des cas, une réaction de stress aigu péri-traumatique et dans 15 à 35 % des cas, un état de stress post-traumatique (ESPT, Duchet, 2006). En effet, l’exposition au « réel de la mort », peut entraîner des états de sidération, de désorganisation psychique, de distorsion temporo-perceptive, des symptômes neurovégétatifs mais aussi des sentiments de honte, de culpabilité et d’impuissance (Ponseti-Gaillochon et al., 2009).
Vecteur Psy propose des modalités d’intervention psychologique post-immédiate dans le but de prévenir l’apparition et/ou la gravité de ces différentes symptomatologies. En favorisant l’expression des professionnels exposés - dans l’ici et le maintenant - l’objectif est de réduire de manière préventive la portée émotionnelle et traumatique de l’événement par la création d’un espace contenant les excès d’excitations psychiques (Lebigot & Priéto, 2001b ; Ponseti-Gaillochon et al ; 2009, Dejours, 2009). 

Exemple d’intervention : 

Les attentats du 13 Novembre 2015 ont placé plusieurs professionnels d’un restaurant parisien dans un état de choc. Les consultants psychologues cliniciens ont alors définis avec l’encadrement de terrain des modalités d’accueil des professionnels en état de stress aigu et assurer auprès d’eux une action de conseil. Un débriefing psychologique individuel a ainsi été organisé pour contenir les affects d’angoisse, de torpeur et de sidération. Un suivi a été maintenu pour certains tandis que d’autres ont été réorientés vers des structures de soins selon les besoins identifiés. 


Analyse des pratiques

Les différentes pratiques professionnelles alimentent un corps de métier. Ce dernier est une entité vivante et dynamique. Parfois, ce corps de métier se trouve en inadéquation avec les contraintes organisationnelles ou encore les exigences de l’environnement. Il peut en résulter des incompréhensions mutuelles, des pertes de repères ou des mouvements émotionnels exposant les professionnels à un risque psychosocial.
Il convient alors d’associer les différents professionnels dans une réflexion autour de leur métier. Il s’agit de mettre en commun des expériences, de partager des valeurs et des représentations de métier pour contribuer à construire ou reconstruire un socle commun de références des pratiques basé sur le réel de l’activité de travail. 

Exemple d’intervention : 

Suite à la mise en œuvre nécessaire de projets de restructuration pour améliorer la prise en charge des patients, des professionnels de santé d’un centre hospitalier expriment leurs difficultés dans le cadre d’un diagnostic des risques psychosociaux. 
Vecteur Psy invite ces professionnels à participer activement à des groupes d’analyse de pratiques professionnelles où le sens du métier, les valeurs rattachées à la fonction publique et les mode opératoires ont été questionnés, revisités et réadaptés de manière à étayer les professionnels dans leur activité réelle.


Accompagnement retour à l’emploi

 

Suite à l’absence de longue durée d’un collaborateur, celui-ci tout comme son équipe peuvent appréhender sa reprise de poste, d’autant plus si des tensions préexistaient dans ce collectif de travail. 
Les consultants psychologues cliniciens de Vecteur Psy accompagne alors le collaborateur pour faciliter sa réintégration en le remobilisant sur son activité. Il s’agit d’infléchir un sentiment d’inefficacité et/ou d’incompétence et de contribuer à reconstruire des liens de confiance avec son équipe. 
Pour ce faire, Vecteur Psy adopte une posture de conseil auprès de l’encadrement du collaborateur en reprise de poste et contribue à identifier les éléments organisationnels à même de favoriser son retour à l’emploi.

Exemple d’intervention : 

Au sein d’une entreprise de bâtiment, un collaborateur est en reprise de poste. Un consultant Vecteur Psy accompagne en amont de cette reprise, le collaborateur d’une part et son équipe d’autre part. Il veille à restaurer le dialogue et les liens professionnels, à identifier les problématiques principales et les tensions ayant conduit aux problématiques relationnelles. Cet accompagnement se poursuit jusqu’à sa reprise effective de poste et de réintégration dans son collectif de travail.